background
4.1/6

Trashed

Pas de place pour les déchets

La gestion des déchets représente un véritable défi à l’échelle mondiale et concerne chacun d’entre nous ; voilà ce que montre Jeremy Irons dans le film "Trashed". Cet acteur a entrepris un voyage saisissant autour du monde, avec pour destinations des montagnes d’ordures, le continent de plastique du Pacifique Nord et des fosses souterraines emplies de déchets toxiques.

Ce qui ressemble de prime abord à une dune, se révèle rapidement être un immense amoncellement de déchets, juste à côté de la mer. Ce lieu se trouve à Sidon, au Liban. On y ajoute de nouveaux déchets tous les jours et, à chaque fois, une partie de ces ordures glisse dans la Méditerranée. Les déchets libanais deviennent notre problème plus tard, lorsqu’on les retrouve dans les poissons que nous consommons.

On en vient vite à la conclusion que l’enfouissement ou l’incinération, qui sont les techniques couramment utilisées pour traiter le problème des déchets dans ce pays, ne représentent pas une solution durable. Irons révèle aussi que, la planète obéissant à un cycle, les conséquences de ces pollutions nous rattrapent : par exemple, de microscopiques particules de plastiques s’accumulent dans les poissons que nous mangeons. Il met également en lumière les ravages sur notre organisme de la dioxine, un sous-produit de certains processus industriels, qui se retrouve ensuite dans le sol et l’air.

"Trashed" est un documentaire qui interpelle. Malgré des images on ne peut plus dramatiques, le film véhicule l’espoir de parvenir à une solution, à laquelle chacun d’entre nous peut contribuer en produisant moins de déchets.

"Trashed" aborde un sujet important qui se trouve être directement lié avec notre manière de consommer au quotidien. Il nous renseigne bien sur les différents liens de cause à effet et les traitent sous des aspects variés. Bien qu’il s’agisse d’un film de qualité bien documenté, son objet a déjà été étudié à maintes reprises et ce documentaire n’apporte que peu d’éléments nouveaux. Il ne fait référence que sporadiquement à des exemples que nous pourrions suivre.

Le film est intelligent dans l’ensemble, mais il est parfois difficile de rester attentif lors des passages moins captivants. Il parvient à nous transmettre les faits de manière claire et relativise de façon appropriée les connaissances actuelles sur le sujet. L’influence de l’espèce humaine sur la planète est illustrée au moyen de différents exemples pratiques.

Pour ce qui est de l’aspect émotionnel de "Trashed", ce dernier n’a que peu d’effets sur le spectateur. Il parvient à nous donner une vision globale et à être inspirant, mais n’éveille cependant que de manière limitée notre volonté d’agir.

Les belles images de ce documentaire sont harmonieusement complétées par le montage et la bande son. Le film est construit de manière logique, son intrigue manquant cependant de rebondissements.

Réalisation: Candida Brady
Scénario: Candida Brady
Production: Candida Brady, Jeremy Irons, Titus Ogilvy, Tom Wesel, Blenheim Films, Rose Pictures
Musique: Vangelis
Acteurs: Jeremy Irons
 
Année: 2012
Durée: 97 min
Format de photo: 16:9
Notre recommandation d'âge: 16
Langue (audio): allemand, anglais
Pays d'origine: États-Unis
Lieux de tournage: France, Viêt Nam, Indonésie, États-Unis, Liban
 
Droits de diffusion: Tiberius Film GmbH (Allemagne)

Autres critiques

Tags

Sujet principal: Upcycling, recycling + déchets
Sujets secondaires: externisalisation poisons
Mentions: ordures poubelles montagnes planète élimination
Page(s) thématique(s): Upcycling, recycling + déchets

Évaluation

Évaluation globale

Contenu

Distraction

scientificité + qualité journalistique

Transfert de momentum

Photos, musique, artisanat


Organiser une projection

Films conseillés

Autres films