background
3.8/6

Solutions locales pour un désordre global

Directives pour une meilleure agriculture

Quel est le point commun entre des microbiologistes français, des millions de travailleurs migrants du Brésil, les fermes expérimentales de Vandana Shiva en Inde et les agriculteurs de la plus grande plantation biologique du monde en Ukraine ? Tous ont le même but : améliorer la qualité des sols et restaurer la diversité des semences, afin de protéger l’environnement et d’obtenir des denrées alimentaires plus saines.

Dans son nouveau film documentaire, la réalisatrice française Coline Serreau nous montre des gens qui se battent contre la pollution du sol par les engrais chimiques et les pesticides. Ces militants s’opposent à ce que seules quelques entreprises peu scrupuleuses dans le monde contrôlent le marché des semences et extorquent les agriculteurs. Dans "Solutions locales pour un désordre global", nous rencontrons des personnalités fascinantes qui ont trouvé des solutions variées permettant d’utiliser nos ressources limitées de manière plus intelligente.

Tout d’abord, il faut savoir que "Solutions locales pour un désordre global" n’apporte pas un point de vue nouveau sur le sujet. Le film a plutôt l’effet d’une propagande et est par moments hostile aux hommes. Il ne présente pas de points de vue variés.

Pour ce qui est du contenu, il est avant tout d’une grande pertinence quant aux ressources naturelles. Il est sensé de faire le lien avec l’existence de tout un chacun. Cependant, ce film n’est ni le premier sur le sujet ni le mieux étayé, à en voir la documentation peu fournie.

"Solutions locales pour un désordre global" demande beaucoup de concentration et n’est pas facile à regarder : on est véritablement bombardé d’informations. Il n’est ni spécialement divertissant, ni stimulant, ni plus intelligent que la moyenne. Finalement, le pouvoir de transformation du film en souffre : il n’est pas inspirant et n’est pas non plus à même de pousser à l’action.

Par contre, le documentaire montre très bien l’influence de l’humanité sur la vie et la planète en général et intègre bien le développement de systèmes dynamiques. Cependant, les faits ne sont à eux seuls pas tout à fait convaincants, même s’ils sont souvent bien expliqués.

On a l’impression que les résultats sont établis dès le début et que l’on cherche ensuite uniquement des interlocuteurs ou des scènes qui les corroborent.

D’un point de vue technique, il est clair que nous avons ici affaire à un film amateur : il y a trop de thèmes, et la structure n’est pas claire. Un trop grand nombre d’interviews donne l’impression d’un film ennuyeux, qui ne parvient pas à captiver l’attention.

Les mouvements de caméra sont souvent approximatifs, l’image parfois floue, le montage à peine suffisant et la musique plus ou moins acceptable.

Réalisation: Coline Serreau
Scénario: Coline Serreau
Production: Guillaume Parent, Matthieu Warter
Musique: Madeleine Besson, Garden Trio
Acteurs: Vandana Shiva, Pierre Rabhi, Serge Latouche, Claude Bourguignon, Lydia Bourguignon, Philippe Desbrosses, Dominique Guillet, Ana Primavesi, Devinder Sharma, Joao Pedro Stedile, Antoniets Semen Swiridonowitsch, João Pedro Stedile
 
Année: 2010
Durée: 111 min
Format de photo: 16:9
Notre recommandation d'âge: 16
Langue (audio): allemand, français, anglais
Langue (sous-titres): allemand
Pays d'origine: France
Lieux de tournage: Brésil, Inde, Ukraine
 

Vous pouvez également visionner le film contre paiement à l'adresse suivante:

Autres critiques

Tags

Sujet principal: Alimentation globale
Sujets secondaires: poisons
Mentions: agriculture conservation des sols variétés de semences entreprises produits chimiques engrais pesticides
Page(s) thématique(s): Alimentation globale

Évaluation

Évaluation globale

Contenu

Distraction

scientificité + qualité journalistique

Transfert de momentum

Photos, musique, artisanat


Organiser une projection

Films conseillés

Autres films